Flooz inside : 1er Jour dans la peau d'une Babysitter 2.0



Chers floozeur(se),

Je me présente : Claire Martinet, et je viens de débarquer chez Flooz en tant que Community Manager. L'idée, c'est d'entretenir et même développer la relation entre vous et la team Flooz !

Histoire de vous appâter et pour démarrer sur des bases saines, on va parler sexe. Tu te demandes surement, en bon petit vicieux que tu es, si Claire Martinet a un lien plus ou moins lointain avec les cuissardes et autres fouets et menottes ? Hé bien OUI J'ADORE CA. Pas du tout, on a commencé à chercher un nom avec les initiales CM (pour Community Manager) puis c'est parti en couille..

Bref, j'ai 25 ans, mariée 1 enfant en bas âge, plutôt physiquement intelligente et Community Manager de mère en fille depuis 3 générations. Mon bébé s’appelle Flooz, il a eu un an le mois dernier! Enfin je dis que c’est mon bébé mais je suis plutôt sa babysitter à plein temps. En fait, j’adore parler avec d’autres nounous quand je le promène dans le parc merveilleux des réseaux sociaux, j'adore beyonce, j'aime les jeux de mots douteux et les golf 18 trous ! Merci qui ? Sinon, je suis également atteinte de hashtagomanie, virus fréquent dans la jungle du web, qui consiste à utiliser des hashtag pour tout et rien ! #Hashtagueule

Tu te demandes aussi si j’ai un lien avec ce cher Pierre Martinet, le traiteur intraitable?! Eh bien figure toi qu’il était mon arrière grand-père du côté du cousin de ma tante. Oui, il m'a transmit le goût de la chose, le gout de la chose bien faite, le beau geste et je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie car c’est grâce à lui qu'aujourd'hui j'entreprends une carrière dans le babysitting 2.0 !

Pour éviter de te perdre, et conserver toute ton attention sur moi, on va parler money ! Je dois dire que comme toi j’aime l’argent, j’aime quand on m’en donne et moins quand on m’en prend. Comme toi je pleure quand je vois mon compte en banque à la fin du mois et comme toi j’essaie de me raccrocher aux branches des derniers centimes qui me restent au fond du sac. Avant d’avoir la garde partagée du baby Flooz, je dois avouer que le paiement en ligne était un concept assez flou pour moi.

En effet, je suis un peu la meuf de base, en mode zéro prise de risques pour public averti. Quand je surf dans le monde aride du paiement en ligne je ne m’autorise que les excursions sous haute surveillance. Celles où tout le monde va, celles que tout le monde connaît. (Pour me situer sur l'échelle du risque, une fois j'ai acheté un livre sur Amazon ! #woOohoOO). J’aime aussi parfois m'aventurer dans le royaume de la mythologie grecque, tu sais, cette zone protégée par des femmes guerrières qui tirent à l’arc si tu t’approches trop près. Tu l’auras compris, je n'ai peur de rien !

Alors voilà, depuis que je garde le bout de chou il m’a convaincue de tenter l’expérience du paiement avec mon mobile. C’est vrai que, même si je n’ai pas la Rolls du mobile (ce qui me vaut les clash fréquents de mes camarades flooziens), comme toi, j’ai les doigts collés dessus h24. Mais avant d’entrer dans le monde magique de Flooz j’ai voulu en savoir plus sur la façon dont on s'en occupe et surtout comment on le protège (je suis pas un jambon, je n'garde pas n'importe qui!). Il faut dire que voir les choses de l’intérieur c’est plus rassurant! Toi aussi tu veux savoir comment ça se passe de l'autre côté du rideau?! Que la guerre du jeu de mot douteux commence!

Coeur 2.0, je vous aime déjà bande de petits flooz!

Signé Claire Martinet, le CM Intraitable